Skip to content

TITRE 1 : EXERCICE DE LA PROFESSION

Il est demandé au Relaxologue exerçant professionnellement les critères suivants :

1 – Le secret professionnel, vis-à-vis du consultant et du contenu de l’entretien.

2 – La compétence et la connaissance approfondie des techniques de relaxation dans sa spécialité.

3 – Un sens moral élevé et le respect de la personnalité du consultant.

4 – Le respect du contrat passé tacitement entre le relaxologue et le consultant.

5 – De manifester un esprit d’amicale collaboration entre praticiens qu’elle que soit leur obédience.

6 – La tolérance à l’égard de tout courant ou école en bannissant tout esprit de polémique.

7 – Se limiter à son domaine de compétence.

TITRE 2 : LES INTERDITS

1 – Ne jamais interrompre un traitement médical si l’on n’est pas médecin soi-même.

2 – Ne jamais prescrire aucun traitement médicamenteux.

3 – N’intervenir dans aucune maladie sans s’être assuré le concours d’un médecin qui sera seul juge de l’opportunité d’une prise en charge par un relaxologue.

    Ce Code de Déontologie a été établi lors d’une Commission Nationale à Tours en 1989. Cette Commission comprenait des médecins, psychiatres, psychologues, psychomotriciens, kinésithérapeutes, relaxologues, sophrologues et responsables d’Ecoles de formation de relaxologues.